Page d'accueil rinnovamento.it en page d'accueil
Liste Articles: [0-A] [A-C] [C-F] [F-J] [J-M] [M-P] [P-S] [S-Z] | Liste Catégories | Une page au hasard | Pages liées

Amsterdam


Géographie > Europe > Pays-Bas > Hollande > Amsterdam < Ville


Image:LocatieAmsterdam.png
Situation de Amsterdam


Canal à Amsterdam
Agrandir
Canal à Amsterdam

Amsterdam (appelée aussi familièrement A'dam aux Pays-bas) est la capitale des Pays-Bas (bien que le siège du gouvernement se trouve à La Haye) et est la plus grande ville de la province de Hollande du Nord. L'agglomération compte environ 2 300 000 habitants, Randstad Holland 7 100 000 habitants (Amsterdam - Haarlem - La Haye - Rotterdam - Utrecht agglomération). La partie la plus ancienne de la ville est bâtie autour d'un réseau de canaux semi-circulaires.

Maisons à Amsterdam
Agrandir
Maisons à Amsterdam

Cette ville est renommée pour son quartier chaud - Wallen - ses nombreux coffee shops qui commercialisent légalement le cannabis, le Rijksmuseum, le musée Van Gogh, le musée de la maison Rembrandt, la maison d'Anne Frank, et les canaux bordés de maisons anciennes.

Sommaire

1 Liens externes

Histoire

Fondée au XIIIe siècle, Amsterdam était à l'origine un village de pêche. Elle tient son nom d'un barrage (Dam en néerlandais), qui avait été construit sur la rivière Amstel. Dès le XIVe siècle, Amsterdam devint une importante place commerciale, traitant principalement avec les villes hanséatiques.

Au XVIe siècle éclata la guerre contre l'Espagne qui devait aboutir à l'indépendance des Pays-Bas. Bien que d'abord favorable aux Espagnols, Amsterdam changea de camp en 1578. Il en résulta le retour de la liberté religieuse, une manœuvre très habile pour l'époque. Les guerres de religion ravageaient alors l'Europe, et nombreux étaient ceux qui cherchaient un refuge où ils ne seraient pas condamnés pour leurs croyances. Cette situation attira aux Pays-Bas de riches familles juives portugaises et espagnoles, des négociants d'Anvers qui fuyaient les destructions et le racket de l'armée espagnole, ainsi que des Huguenots de France qui venaient aux Pays-Bas dans l'espoir de pouvoir y pratiquer leur religion. Amsterdam n'accordait pas d'importance à la religion de ses habitants, tant que ceux-ci acceptaient de payer leurs impôts et de participer à la vie économique.

Le XVIIe siècle fut l'âge d'or d'Amsterdam. C'est à cette époque qu'elle vit fleurir le commerce maritime avec l'Indonésie, le Brésil et l'Afrique; c'est également à cette époque que vécut Rembrandt et que l'on construisit les célèbres canaux de la ville. Amsterdam devint alors le plus important port du monde et une place financière internationale.

Le XVIIIe et le XIXe siècle virent le déclin de la prospérité de la ville. Les guerres contre la France et l'Angleterre l'affaiblirent et anéantirent le commerce avec la Grande-Bretagne. Mais à la fin du XIXe siècle, la révolution industrielle donna un souffle nouveau à Amsterdam, suite à la création de nouveaux liens entre les canaux et la mer et au percement d'un nouveau canal jusqu'au Rhin, qui permirent de faciliter les communications au sein de l'Europe, mais également vers le monde entier. Néanmoins, Amsterdam ne parvint jamais à recouvrer sa suprématie de jadis.

La Première Guerre mondiale n'eut que peu d'influence sur Amsterdam, étant donnée la neutralité des Pays-Bas dans ce conflit; le commerce et l'industrie en souffrirent néanmoins. Lors de la Seconde Guerre mondiale, en revanche, environ 100 000 juifs d'Amsterdam furent déportés, réduisant presque à néant la communauté juive de la ville.

Les années 60 et 70 ramenèrent Amsterdam au premier plan de l'actualité, non pas pour des raisons économiques ou commerciales, mais suite à la tolérance de la ville envers l'usage des drogues douces, qui en fit une ville de prédilection pour la génération hippie. Mais les émeutes et les affrontements avec la police se multiplièrent, et de nombreux squatters illégaux durent être expulsés par la force... En 1980, alors que la reine Béatrix prêtait serment, lors de son accession au trône, les protestants affrontaient la police à l'extérieur de l'église...

Actuellement (2002), Amsterdam a retrouvé la paix, conservant malgré tout ses problèmes de tolérance et de drogue.mm

Vie culturelle

En-dehors des musées cités ci-dessus, Amsterdam accueille le Stedelijk Museum exposant des œuvres modernes et classiques et de nombreuses autres petites galeries d'art. Dans le centre RAI se tiennent annuellement des foires commerciales et des congrès. Amsterdam possède également un conservatoire de musique, ainsi que de nombreux groupes de musiques et troupes théâtrales, tels que le Theatre Group Amsterdam (Theatergroep Amsterdam), le National Dance Theatre et le célèbre Concertgebouworkest (qui tient son nom de l'ancienne salle de concert, la Concertgebouw, renommée pour sa qualité acoustique). On peut également citer le nouveau théâtre Muziektheater, plus connu sous le nom de Stopera, un jeu de mots basé sur les termes néerlandais désignant lhôtel de ville et lopéra, ce théâtre et l'hôtel de ville faisant partie du même ensemble architectural. Un autre théâtre, plus ancien mais tout aussi célèbre, le long de la rivière Amstel : le Carré.

Le zoo d'Amsterdam est surnommé l'Artis.

Amsterdam est également la patrie de l'Ajax, une équipe de la ligue néerlandaise de football, plusieurs fois vainqueur de la Coupe d'Europe, et deux fois vainqueur de la Coupe du Monde des clubs. Au milieu des années 90, ils abandonnèrent le vieil Ajax Stadium pour emménager dans la nouvelle Arena, au sud-est de la ville.

Les Amsterdam Admirals, quant à eux, sont l'équipe de football américain de la capitale. On peut également signaler la très bonne équipe de hockey, le Hockey Club d'Amsterdam.

Education

Amsterdam possède deux grandes universités : l'Université d'Amsterdam (Universiteit van Amsterdam, la UvA), et l'Université Libre (Vrije Universiteit), une institution d'origine protestante. Elle accueille un Conservatoire de musique, ainsi qu'une Académie sociale.


Il existe également une ville d'Amsterdam aux États-Unis, dans l'état de New York.


Liens externes



This site support the Wikimedia Foundation. This Article originally from Wikipedia. All text is available under the terms of the GNU Free Documentation License Page HistoryOriginal ArticleWikipedia