Page d'accueil rinnovamento.it en page d'accueil
Liste Articles: [0-A] [A-C] [C-F] [F-J] [J-M] [M-P] [P-S] [S-Z] | Liste Catégories | Une page au hasard | Pages liées

Fantastique

image:Icone_SF.png
Cet article fait partie de la série
Science-fiction
La SF à l'écran
autre-A-B-C-D-E-F-G
H-I-J-K-L-M
N-O-P-Q-R-S-T
U-V-W-X-Y-Z
Le monde de la SF
Auteurs - BD de SF
Fandom - Prix littéraires
Thèmes et genres


En cela, le fantastique est situé entre les genres du merveilleux, dans lequel le surnaturel est accepté et justifié car le cadre est imaginaire et irréaliste, et de l'étrange, dans lequel les faits apparemment surnaturels sont expliqués et acceptés comme normaux. Contrairement à ces deux genres, dans le fantastique, le héros, comme le lecteur, a presque systématiquement une réaction de refus des faits surnaturels qui surviennent. Cette réaction de refus peut être mêlée de doute, de rejet et/ou de peur.

Le fantastique est très souvent lié à une atmosphère particulière, une sorte de crispation due à la rencontre de l'impossible. La peur est souvent présente, que ce soit chez le héros ou dans une volonté de l'auteur de provoquer l'angoisse chez le lecteur ; néanmoins, ce n'est pas une condition sine qua non du fantastique.

Selon certains théoriciens de la littérature, le fantastique ne serait présent que dans l'hésitation proprement dite entre acceptation du surnaturel en tant que tel et tentative d'explication rationnelle. Le fantastique ne serait alors plus qu'une transition ou un savant équilibre entre le merveilleux et l'étrange, et plus réellement un genre à part entière.

On considère souvent le fantastique comme très proche de la science-fiction. Néanmoins, une différence importante les distingue : la science-fiction situe son récit dans un contexte qui n'est pas contemporain au lecteur et dans lequel les événements qui semblent irrationnels à un lecteur actuel sont censés être rationnels dans ce cadre (en général, des faits qui seraient découverts par la science future).

En français, une erreur fréquente consiste à appeler « fantastiques » tous les textes appartenant au genre de la _Fantasy_, comme ceux de J.R.R. Tolkien, alors qu'ils appartiennent en réalité au domaine du merveilleux. Cette erreur est due à l'absence de terme approprié permettant de nommer la « Fantasy » en français.

Par extension, le fantastique indique également un genre cinématographique dont la signification est sensiblement la même.

Sommaire

Littérature fantastique

Les récits fantastiques abondent dans la littérature mondiale, et ceci depuis des temps immémoriaux, sous forme de contes comme les Mille et une nuits, ou rejoignent l'épopée comme dans le Roman du Graal.

Parmi les précurseurs de la littérature fantastique moderne, on peut citer Voltaire ou Jonathan Swift qui cachent la satire derrière l'irrationnel, puis apparaissent les romans noirs de William Beckford (Vathek), Matthew Gregory Lewis (Le moine)...

Nombreux sont les auteurs qui au XIXe siècle, composeront des récits où le merveilleux aura sa part : Balzac (La peau de chagrin), Guy de Maupassant exorcise ses propres démons dans Le Horla, Jules Verne explique le surnaturel par la science de son temps dans Le château des Carpathes, Oscar Wilde, dans la lignée des conteurs philosophiques avec son Portrait de Dorian Gray, Mary Shelley qui reprend le mythe du Golem dans Frankenstein ou Bram Stoker et son Dracula...

Les écrivains fondateurs de la littérature fantastique moderne sont sans doute Edgar Allan Poe puis Howard Phillips Lovecraft. Pour ce dernier, dans un contexte contemporain de l'auteur (les années 1920), les personnages sont en prise avec des puissance occultes immémoriales (les Grands Anciens du mythe de Cthulhu) qui reviennent de manière inexorable, en raison de conjonctures astrales et sous l'impulsion de cultes paiens. Lovecraft associe ici le fantastique avec un pessimisme et un désespoir profond (rien ne peut enrayer à terme l'éradication de l'espèce humaine dont les histoires racontent les prémisses), qui marquera de nombreux auteurs, comme Michael Moorcock.

Dans les années 1930, un ami de Lovecraft, R. E. Howard écrit les aventures d'un guerrier barbare dans un univers médiéval teinté de magie et peuplé de créatures monstrueuses. Conan le barbare ouvre la voie à l'heroic fantasy et au « médiéval fantastique », appellation erronée qui désigne en fait le « merveilleux médiéval ». L'autre pilier de ce genre est J.R.R. Tolkien avec Bilbo le hobbit (1937) et Seigneur des anneaux (1954-1955) ; Tolkien crée un véritable univers cohérent, avec une cosmogonie et une histoire, des peuples ayant chacun leur langue, leur culture... faisant ainsi découvrir à des millions de lecteurs le genre de la « Fantasy ».

Sous-genres du fantastique

Le fantastique est parfois découpé en sous-genres, la classification ayant, comme pour tous les domaines de l'art, ses limites.

ne font pas partie du « fantastique » :

Si la Fantasy comprend de nombreuses catégories (light, dark, science, epic Fantasy, etc.), les textes publiés actuellement sous ce nom relèvent le plus souvent de l’Heroic Fantasy (Fantasy héroïque) ou de la High Fantasy. Si l’on définit (très simplement) une œuvre de Fantasy comme un récit qui se déroule dans un monde où le merveilleux, la magie, les éléments surnaturels ou « impossibles » sont essentiels, l’atmosphère d’inspiration médiévale et parfois épique, on peut distinguer la Low Fantasy, où le surnaturel fait l’irruption dans le monde « normal », de la High Fantasy, lorsque les récits prennent place dans un monde imaginé par l’auteur, un « Monde secondaire » (où les créatures merveilleuses sont nombreuses – c’est souvent un autre critère de la High Fantasy). Le terme de « Monde secondaire » a été popularisé par J.R.R. Tolkien (1892-1973), l’auteur du Seigneur des Anneaux : son nom est systématiquement associé à la High Fantasy et son œuvre frappe souvent ses lecteurs par la richesse, la cohérence et la vraisemblance du monde inventé, la Terre du Milieu, au point que l’on oublie souvent que cet univers n’est pas « complet » !

- l'heroic fantasy : dans un contexte médiéval fantastique, l'heroic fantasy met en scène des héros menant des quêtes et des combats épiques ;

Articles connexes

Auteurs de textes fantastiques

Liens extérieurs

La Clef d'Argent - Littérature Fantastique : http://clefdargent.free.fr/



This site support the Wikimedia Foundation. This Article originally from Wikipedia. All text is available under the terms of the GNU Free Documentation License Page HistoryOriginal ArticleWikipedia