Page d'accueil rinnovamento.it en page d'accueil
Liste Articles: [0-A] [A-C] [C-F] [F-J] [J-M] [M-P] [P-S] [S-Z] | Liste Catégories | Une page au hasard | Pages liées

François Mitterrand


Portrait officiel de François Mitterrand
Élu le 10 mai 1981 et 8 mai 1988
Mandats 21 mai 1981 - 20 mai 1988
21 mai 1988 - 17 mai 1995
Prédécesseur Valéry Giscard d'Estaing
Successeur Jacques Chirac
Naissance 26 octobre 1916
à Jarnac (Charente)
Décès 8 janvier 1996
à Paris

François Mitterrand, né le 26 octobre 1916 à Jarnac (Charente), mort le 8 janvier 1996 à Paris, était un homme d'État français, qui détient actuellement le record de longévité (14 ans) à la tête de la République française.

Son père était agent d'une Compagnie de Chemins de fer, puis dirigeant d'usine.

Sommaire

Troisième République

Royaliste et nationaliste, il milite à partir de 1934 dans des mouvements nationalistes.

En septembre 1939, à l'engagement de la France dans la Seconde Guerre mondiale, il est mobilisé alors qu'il achevait ses études à Paris.

État français

En décembre 1941, après avoir été blessé puis fait prisonnier, il réussit à s'évader et retourne en France. Sous le régime de Vichy, il travaille à partir de 1942 au Directoire de la légion des combattants et volontaires de la Révolution nationale. Il est nommé délégué national au service des étudiants. Il écrit dans le périodique doctrinal du régime France, revue de l'État nouveau.

En 1943, il demande la francisque (la plus haute décoration maréchaliste). Parrainé par deux membres de la Cagoule (Gabriel Jeantet, membre du cabinet de Pétain, et Simon Arbellot), il la reçoit le 16 août 1943 en récompense de son engagement nationaliste d'avant-guerre et de son attachement actif à la politique du Maréchal. À la fin de l'année, il démissionne de son poste, puis travaille au reclassement des prisonniers. Au printemps 1943, il entre dans la clandestinité après avoir rejoint les rangs de la Résistance, va à Londres, et revient en France diriger le Mouvement national des prisonniers de guerre et déportés (réseau de résistance). Il participe à la libération de Paris.

Quatrième République

En août 1944, il participe au gouvernement des secrétaires généraux voulu par le général de Gaulle avant l'installation du gouvernement provisoire à Paris.

À partir de 1945, il assumera des responsabilités ministérielles dans les dix premières années de la Quatrième République.

En novembre 1946, il est élu député de la Nièvre. En 1947 François Mitterrand devient le plus jeune ministre de France avec le portefeuille des Anciens Combattants dans le gouvernement du socialiste Paul Ramadier. La même année, il adhère à l’UDSR (l’union démocratique et socialiste de la Résistance), petite formation politique où se mêlaient modérés, catholiques sociaux et gaullistes. Il en devint président en 1953 et le resta jusqu’en 1965, ce qui lui offrit, dans sa quête du pouvoir, un premier laboratoire politique.

En septembre 1953, tandis que la France est confrontée au mouvement de la décolonisation, il déclare : « Pour moi, le maintien de la présence française en Afrique du Nord, de Bizerte à Casablanca, est le premier impératif de toute politique. »

En 1954, il est nommé ministre de l'Intérieur dans le gouvernement Pierre Mendès France. Le 5 novembre de cette année, à la tribune de l'Assemblée nationale, alors que les premiers conflits de la guerre d'Algérie éclatent, il dira : « La rébellion algérienne ne peut trouver qu'une forme terminale : la guerre. » Il organise la répression du mouvement indépendantiste en ordonnant de fusiller les insurgés. C'est notamment sous ses ordres que le général Massu organise la torture lors des interrogatoires des membres du FLN.

En 1956, il est nommé garde des Sceaux dans le gouvernement Guy Mollet.

En septembre 1958, il appelle à voter contre le projet de Constitution, qui est adopté puis promulgué le 4 octobre 1958.

François Mitterrand est battu aux élections législatives le 30 novembre 1958 (législature mise en congé jusqu'à la mise en place des nouvelles institutions en janvier 1959.


Cinquième République

En 1959, il est élu  :

C'est cette même année qu'a lieu le faux attentat de l'Observatoire, organisé afin de faire remonter sa cote de popularité.

En 1962, il est de nouveau élu député de la Nièvre et abandonne son mandat de sénateur de la Nièvre.

En 1964, il devient président du conseil général de la Nièvre.

En 1965, candidat unique de la gauche à l'élection présidentielle, il met le général de Gaulle en ballottage, et recueille près de 45 % des suffrages au second tour.

Le 28 mai 1968, il déclare : « il convient dès maintenant de constater la vacance du pouvoir et d'organiser la succession. » Cette déclaration fait suite à l'absence du général de Gaulle, parti consulter le général Massu en Allemagne. Il propose le nom de Mendès-France pour former le gouvernement provisoire et annonce qu'il est candidat à la présidence de la République. Le discours du 30 mai de De Gaulle répliquera de façon sèche.

En 1971, après la rénovation du Parti socialiste au congrès d'Épinay, il s'impose définitivement comme le candidat de la gauche unie.

Le 19 mai 1974, candidat à l'élection présidentielle, il perd de peu face à Valéry Giscard d'Estaing avec 49,2 % des voix au second tour.

Premier septennat

Le 10 mai 1981, François Mitterrand est élu président de la République en s'imposant dans l'élection présidentielle face à Valéry Giscard d'Estaing avec 51,8 % des suffrages.

Le 21 mai 1981, le jour de sa prise de fonction, le septennat s'ouvre par une cérémonie au Panthéon durant laquelle François Mitterrand rend hommage, par un dépôt de roses rouges à Jean Jaurès, Jean Moulin et Victor Schoelcher.

Le gouvernement de Pierre Mauroy fait abolir la peine de mort par le Parlement.

Parmi les évènements marquants :

À partir de 1982, le gouvernement de Pierre Mauroy met un terme à sa politique social-démocrate et entame une politique libérale. En 1984, le PCF décide de quitter le gouvernement. Le remplacement de Pierre Mauroy par Laurent Fabius renforce alors le tournant libéral entrepris en 1982. En 1986, la droite remporte les élections législatives. Jacques Chirac forme le nouveau gouvernement.

Second septennat

Bien que se sachant atteint d'un cancer depuis le début même de son septennat (ses bulletins de santé régulièrement publiés suite à son engagement électoral à ce sujet n'en feront jamais état !), il se représente en 1988, non sans avoir laissé planer le doute sur ses intentions de se représenter. Le 8 mai, François Mitterrand est réélu president de la République en emportant l'élection présidentielle contre Jacques Chirac avec 54,0 % des voix.

Il nomme Michel Rocard Premier ministre. Il le remplace lors de la défaite aux élections de 1991 par Édith Cresson, puis celle-ci (dont plusieurs déclarations ont altéré l'image médiatique) en 1992 par Pierre Bérégovoy. En 1993, la droite remporte à nouveau les élections législatives. Édouard Balladur forme un nouveau gouvernement.

Au cours de son second septennat, plusieurs personnes de l'entourage de François Mitterrand sont brutalement décédées:

Selon les services de police, tous ces hommes se sont suicidés. Cependant, une rumeur contestée d'assassinats commandités par le Président de la République a circulé à plusieurs reprises dans les médias. Selon cette rumeur, les assassinats auraient été commandités dans le but d'étouffer autant d'affaires compromettantes pour le chef de l'État.

En mai 1995, François Mitterrand achève son second septennat et, le 31 décembre, écoute les voeux de son successeur en simple citoyen, comme il l'avait annoncé un an plus tôt. Il meurt dans les semaines qui suivent.

Liste des premiers ministres

Premier ministre de à Remarques
Pierre Mauroy 1981 1984
Laurent Fabius 1984 1986
Jacques Chirac 1986 1988 Première cohabitation de la 5e République
Michel Rocard 1988 1991
Édith Cresson 1991 1992
Pierre Bérégovoy 1992 1993
Edouard Balladur 1993 1995 Deuxième cohabitation


Disparition

Il meurt le 8 janvier 1996 d'un cancer de la prostate dont il était déjà atteint au moment de son élection en 1981. Ses obsèques donneront l'occasion d'apercevoir côte à côte ses deux familles, officielle et officieuse. Il repose à Jarnac, Charente, dans le caveau familial.

Il a eu deux fils de son mariage avec Danielle Gouze et une fille, Mazarine Pingeot, issue de sa relation avec Anne Pingeot. Son neveu, Frédéric Mitterrand, est un animateur de télévision, écrivain et producteur.

Ouvrages de François Mitterrand

Surnoms

Bibliographie

Voir aussi

Liens externes


50px Chronologie des chefs d'État français depuis 1848 :
22 Présidents de la République, 1 Empereur, 1 Chef de l'État
50px

Louis-Napoléon
Bonaparte

1848-1852

Napoléon III
empereur
1852-1870

Adolphe
Thiers

1871-1873

Patrice
de Mac-Mahon

1873-1879

Jules
Grévy

1879-1887

Sadi
Carnot

1887-1894

Jean
Casimir-Perier

1894-1895

Félix
Faure

1895-1899

Émile
Loubet

1899-1906

Armand
Fallières

1906-1913

Raymond
Poincaré

1913-1920

Paul
Deschanel

1920-1920

Alexandre
Millerand

1920-1924

Gaston
Doumergue

1924-1931

Paul
Doumer

1931-1932

Albert
Lebrun

1932-1940

Philippe Pétain
Chef de l'État
1940-1944

Vincent
Auriol

1947-1954

René
Coty

1954-1959

Charles
de Gaulle

1959-1969

Georges
Pompidou

1969-1974

Valéry
Giscard d'Estaing

1974-1981

François
Mitterrand

1981-1995

Jacques
Chirac

depuis 1995

plus... Histoire - France - IIe République - 2nd Empire - IIIe République - Vichy - IVe République - Ve République




This site support the Wikimedia Foundation. This Article originally from Wikipedia. All text is available under the terms of the GNU Free Documentation License Page HistoryOriginal ArticleWikipedia