Page d'accueil rinnovamento.it en page d'accueil
Liste Articles: [0-A] [A-C] [C-F] [F-J] [J-M] [M-P] [P-S] [S-Z] | Liste Catégories | Une page au hasard | Pages liées

Guillaume Dufay

image:Logo music.PNG
Musique classique
Compositeurs
A-B-C-D-E-F-G-H
I-J-K-L-M-N-O-P
Q-R-S-T-UV-W-XYZ
Grandes périodes
Moyen Âge - Renaissance
Baroque - Classique
Romantique - Moderne
Contemporaine
Formes musicales
Instrumentale - Lyrique
Religieuse
Les Instruments
claviers - cordes
percussions
bois - cuivres - voix
Interprètes
Formations et ensembles
Instrumentistes
Chanteurs & chanteuses
Chefs d'orchestre
Théorie / Terminologie
Glossaire - Solfège
Termes italiens
Méta
Le projet
Le portail des musiques



Le compositeur français Guillaume Dufay est né à Cambrai (peut-être à Bersele ou Chimay) vers 1400 et mort à Cambrai le 27 novembre 1474.

Biographie

Dufay chanta et étudia la musique à la cathédrale de Cambrai, ville alors renommée pour la musique religieuse et qui fournit des musiciens au Vatican. En 1419, à Constance (Allemagne), le Prince Carlo Malatesta l'embaucha à la cour de Rimini (Italie). Il y composa ses premiers motets, fut chantre à la chapelle papale en 1428 et ordonné prêtre. Il servit la famille d'Este et séjourna à la cour de Savoie entre 1425 et 1428 puis à Rome jusqu'à 1433 avant de partir pour Chambéry, Florence, Ferrare, Genève ou Lausanne, dont il devint chanoine de la cathédrale en 1431.

En 1436, pour l'inauguration du dôme Brunelleschi de Florence, il composa le motet Nuper rosarum flores. Il rencontra Gilles Binchois à la cour de Bourgogne, où il termina ses voyages. Il retourna à Cambrai en 1439, où il dirigea une maîtrise d'enfants et s'y retira définitivement en 1545 en servant à la cathédrale.

Musicien le plus célèbre d'Europe au XVe siècle, estimé des monarques — notamment de Charles VII et Louis XI — Dufay a marqué le début de l'école franco-flamande, dont le rayonnement perdura jusqu'à la fin du XVIe siècle. En combinant avec brio l'Ars nova de Guillaume de Machaut, l'harmonie anglaise de John Dunstable et la mélodie italienne, sa musique a annoncé le madrigalisme et la musique de la Renaissance.

Ses œuvres

Dufay acquit une grande renommée par la qualité de ses rondeaux, tels Donnez l'assaut à la forteresse ou La plus mignonne de mon cœur. Précurseur d'Ockeghem ou Josquin Desprez, il utilisa des thèmes profanes pour certaines de ses messes, telle la célèbre L'Homme armé. Il fut le premier à composer un Requiem, dont la partition est hélas perdue, ainsi que des cycles complets pour l'Ordinaire de la messe : Kyrie, Gloria, Credo, Sanctus, Agnus.

83 ballades, chansons polyphoniques, virelais et rondeaux.
76 motets
9 messes
un Requiem


This site support the Wikimedia Foundation. This Article originally from Wikipedia. All text is available under the terms of the GNU Free Documentation License Page HistoryOriginal ArticleWikipedia