Page d'accueil rinnovamento.it en page d'accueil
Liste Articles: [0-A] [A-C] [C-F] [F-J] [J-M] [M-P] [P-S] [S-Z] | Liste Catégories | Une page au hasard | Pages liées

Japon


Le Japon (en japonais Nihon ou Nippon, littéralement : « origine du Soleil » pour évoquer le soleil levant, surnom parfois utilisé pour désigner le Japon. Le prince Shôtuku (574-622) s'était servi de cette expression dans une lettre envoyée à l'empereur chinois.) est un pays d'Asie de l'est, constitué d'une chaîne d'îles entre l'océan Pacifique et la mer du Japon, à l'est de la péninsule coréenne. Connu sous le nom de « pays du soleil levant », il a une économie très développée même si elle stagne actuellement, une longue et riche histoire et une culture ethnocentrique. Le nom japonais Nippon est utilisé sur les timbres et pour les événements sportifs internationaux, alors que Nihon est utilisé plus fréquemment au Japon même. Yamato (大和) est le nom que l'on donne à l'ancien Japon. C'est à l'origine le nom de la première structure impériale connue qui exerçait son pouvoir autour de Nara aux environs du Ve siècle. Aujourd'hui, on trouve toujours le mot Yamato dans des expressions telles que Yamato damashii (« l'esprit Japonais »).

Dans le nord du Japon se trouve une région appelée Hokkaido ; parmi ses habitants, les Aïnu furent les premiers habitants du Japon.


Nippon 日本国
Image:Japan_flag_medium.png
Blason
(En détail) (pleine taille)
image:LocationJapan.png
Devise : Aucune
Langue officielle : japonais
Capitale Tokyo
Empereur Akihito
Premier ministre Koizumi Junichiro
Superficie
- Total
- % eau
Classé 60e
377 835 km²
0,8 %
Population
- Total (Juin 2003)
- Densité
Classé 9e
127 610 00
335 hab./km²
Monnaie Yen
Fuseau horaire UTC +9
Hymne national Kimi Ga Yo
Internet TLD .JP
Indicatif téléphonique 81


Sommaire

Histoire

Voir aussi : Histoire du Japon

La légende prétend que le Japon fut fondé au VIIe siècle av. J.-C. par l'empereur Jimmu. Le système d'écriture chinois et le bouddhisme furent introduits durant les Ve et VIe siècles, initiant une longue période d'influence culturelle chinoise. Les Empereurs étaient les dirigeants symboliques, alors que le véritable pouvoir était le plus souvent tenu par les puissants nobles de la Cour, régents, ou shoguns (gouverneurs militaires).

À partir du XVIe siècle, des commerçants venus du Portugal, d'Espagne, des Pays-Bas et d'Angleterre débarquèrent au Japon, avec les missionnaires chrétiens. Pendant la première partie du XVIIe siècle, le shogunat japonais craignit qu'ils étaient les prémisses d'une conquête militaire par les forces européennes, avant d'interdire toute relation avec l'étranger, excepté certains contacts restreints avec des marchands chinois et hollandais à Nagasaki -長崎-(précisément sur l'île de Dejima-出島-). Cet isolement volontaire dura 200 ans, jusqu'à ce que le Commodore Matthew Perry force le Japon à s'ouvrir à l'Occident avec la Convention de Kanagawa en 1854.

En seulement quelques années, le renouement des contacts avec l'Occident transforma profondément la société japonaise. Le shogunat fut forcé de démissionner, et l'Empereur fut remis au pouvoir. La restauration Meiji de 1868 initia de nombreuses réformes. Le système féodal fut aboli et de nombreuses institutions occidentales furent adoptées, dont de nouveaux systèmes juridique et de gouvernement ainsi que d'importantes réformes économiques, sociales et militaires qui transformèrent le Japon en une puissance mondiale. Ces mutations donnèrent naissance à une forte ambition, qui se transforma en guerre contre la Chine (1895) et contre la Russie (1905) dans laquelle le Japon gagna la Corée, Taiwan et d'autres territoires.

L'expansionnisme militaire du Japon au début du XXe siècle, qui débuta avec l'annexion de la Corée (1910), se continua l'invasion de la Mandchourie, une seconde Guerre sino-japonaise (à partir 1937) et l'attaque sur Pearl Harbor en 1941 qui l'engagea dans la Seconde Guerre mondiale. Le Japon fut finalement vaincu en 1945 par le largage de deux bombes atomiques, une sur Hiroshima (6 août 1945) et une autre sur Nagasaki (9 août 1945), et se rendit aux États-Unis et ses alliés le 2 septembre 1945.

Le Japon dévasté d'après guerre, confiné à l'archipel, resta sous la tutelle des États-Unis jusqu'en 1952, date à partir de laquelle son économie se rétablit et permit le retour de la prospérité sur les îles.

Actuellement le Japon est une puissance militaire négligeable. En effet, la Constitution japonaise interdit la création d'une armée, de même que toute opération militaire en dehors de ses frontières, et bien sur la possession de l'arme atomique. Cependant, des « forces d'autodéfense », un corps professionnel disposant de moyens techniques avancés, supplante progressivement l'armée étatsunienne d'occupation.

Politique

Voir aussi : Politique du Japon

Le Japon est une monarchie constitutionnelle avec un parlement bicaméral, le Kokkai ou diète. Le pouvoir exécutif appartient au cabinet, responsable devant la diète, composé du premier ministre et de ministres d'État, tous devant être des civils. Le premier ministre doit être un membre de la diète, qui le choisit. Le premier ministre a le pouvoir de nommer et démettre les ministres, dont une majorité doit être des membres du parlement. La constitution attribue la souveraineté, qui revenait auparavant à l'empereur, au peuple japonais, et l'empereur est défini comme symbole de l'État. La branche législative se compose d'une chambre des représentants (Shugi-in) de 480 sièges, élus au suffrage universel tous les quatre ans, et d'une chambre des conseillers (Sangi-in) de 242 sièges, dont les membres sont élus pour six ans. Le suffrage est toujours universel et secret.

Préfectures

Voir aussi : Préfectures du Japon

Le Japon est subdivisé en 47 préfectures :

Image:Cartedujapon.png



Géographie

Voir aussi : Géographie du Japon

Le Japon est un pays d'îles, étendu le long de la côte est de l'Asie. Les plus importantes îles sont, en allant du nord au sud, Karafuto (Jap. 1679-1875), Hokkaido, Honshu (l'île principale), Shikoku et Kyushu. Mairuppo dans le Chishima retto est à plus de 800 km au nord-est de Hokkaido; Okinawa dans le Ryukyu retto est à plus de 600 km au sud-ouest de Kyushu. Il existe environ 3 000 autres îles, plus petites qui font partie de l'archipel. Environ 73 % du pays est constitué de montagnes, avec une chaîne traversant chacune des îles principales. La plus grande montagne japonaise est le célèbre mont Fuji (Fujisan) à 3 776 m d'altitude. Oyakobayama, à l'extrémité nordique du Chishima retto, est un pic enneigé magnifique (2 337 m) sortant directement de la mer. Du fait qu'il existe si peu de terrains plats, de nombreuses collines et montagnes sont cultivées sur toute leur hauteur. Comme le Japon est situé dans une zone volcanique, de fréquentes secousses sismiques de faible intensité et des activités volcaniques occasionnelles sont ressenties dans tout le Japon. De grands et destructeurs tremblements de terre se produisent régulièrement, qui créent souvent des tsunamis. Le séisme Kobé en 1995 avait fait 6 433 morts et 43 700 blessés. Les sources naturelles d'eau chaude sont nombreuses et ont souvent été aménagées pour la villégiature.

Du fait de sa situation nord-sud, le climat au Japon est extrêmement varié. Sapporo, sur l'île du nord, a un été doux et un hiver long et froid avec de fortes chutes de neige. Tokyo, Nagoya, Kyoto, Osaka et Kobe, au centre et à l'ouest de la plus grande île (Honshu), subissent des hivers relativement doux avec peu ou pas de neige et des étés chauds et humides. Hakata, sur l'île de Kyushu, a un climat avec des hivers doux et un été court alors que le climat d'Okinawa est subtropical. Les îles Kouriles sont enveloppées par un brouillard épais. Rattaché à Nemuro, il comprend 5 'gun' : Kunashiri, Etorofu, Uruppu, Rakkoshima et Choka. L'archipel japonais est touché par les tempêtes tropicales et les cyclones (appelés typhons), surtout entre juin et octobre. En 2004, dix cyclones se sont abattus sur le Japon, parmi lesquels Meari qui a fait 22 morts et 6 disparus. Le bilan matériel de la saison 2004 est catastrophique : au moins 155 milliards de yens (1,4 milliard de dollars américains) de dégâts. Les typhons les plus violents au Japon au XXe siècle ont dévasté Muroto en 1934 (3 000 morts) et dans la baie d'Ise en 1959 (5 000 morts).


Le Japon est découpé en dix régions qui sont (du nord au sud) : Hokkaido, Tohoku, Hokuriku, Kanto, Chubu, Kinki (couramment appelé Kansai), Chugoku, Shikoku, Kyushu et Okinawa.

Voir aussi : Villes du Japon

Économie

Voir aussi : Économie du Japon

Le Japon, s'appuyant sur la coopération entre l'État et les entreprises, une forte éthique du travail, la maîtrise des hautes technologies et la faiblesse relative des dépenses militaires (1 % du PIB), a progressé à un rythme extraordinaire jusqu'à devenir la deuxième économie du monde, derrière les États-Unis (avant d'être rattrapé par la Chine).

L'organisation économique du Japon a quelques traits propres : les liens étroits entre industriels, sous-traitants, et distributeurs dans des groupes appelés keiretsu ; de puissants syndicats d'entreprise, peu de conflits, un mouvement de revendications salariales annuel (shunto) au printemps ; la garantie de l'emploi à vie pour une part importante des employés de l'industrie. Mais ces éléments sont en déclin.

L'industrie, secteur dominant de l'économie (avec 39 % du PIB, contre 25 % aux États-Unis, et 33 % de la population active, contre 25 % en France), est très dépendante des importations de matières premières et d'énergie. En effet, le territoire japonais ne pourvoit qu'à 3 ou 4 % des ressources naturelles dont a besoin le pays. Le secteur agricole, bien moindre, est fortement subventionné. Les rendements sont parmi les plus hauts du monde. Le plus souvent autosuffisant en riz, le Japon importe la moitié de sa consommation des autres céréales. Sa flotte de pêche est une des plus importantes au monde, et réalise presque 15 % des prises totales. Pendant trois décennies, la croissance a été spectaculaire : en moyenne et hors inflation 10 % par an dans les années 1960, 5 % dans les années 1970 et 4 % dans les années 1980. Dans les années 1990 la croissance a été nettement plus faible, essentiellement à cause de surinvestissements à la fin des années 1980, et d'une politique économique d'austérité destinée à purger les excès antérieurs des marchés boursiers et immobiliers. Les efforts du gouvernement pour relancer la croissance ont eu peu de succès. Elle a été encore contrariée par le ralentissement économique aux États-Unis et en Asie en 2000-2001. À long terme, la surpopulation des zones habitables et le vieillissement de la population sont deux problèmes majeurs. La robotique est une des grandes forces de l'économie à long terme. 410 000 des 720 000 robots industriels du monde sont au Japon.

Démographie

Voir aussi : Démographie du Japon

La société japonaise est ethniquement et linguistiquement très uniforme avec 99 % de la population parlant japonais. Le 1 % restant étant constitué principalement de population d'immigrants venus de Corée et de Chine, ainsi que de la petite minorité indigène des Aïnu d'Hokkaido.

Religion

Voir aussi : Religion japonaise

La plupart des Japonais ne croient pas en une religion particulière. Nombreux sont les gens, particulièrement chez la jeune génération, qui sont opposés aux religions, pour des raisons historiques et à cause du développement de la science. Pendant la Seconde Guerre mondiale il fut exigé au peuple japonais de croire au shintoïsme et interdit de croire en une autre religion. Beaucoup d'autres ont une vision neutre de la religion et en « utilisent » plusieurs dans leur vie. Une même personne peut aller prier au sanctuaire shinto au nouvel an pour une bonne année et avant les examens d'entrée à l'école pour son succès. La même personne raisonne confucianiste, aura un mariage dans une église chrétienne et des funérailles dans un temple bouddhiste. Un certain nombre de nouvelles religions qui se sont établies après la Seconde Guerre mondiale ou juste avant ont aussi une place importante au Japon.

Culture

Voir aussi : Culture Japonaise

Jours fériés
Date Nom français Nom local Remarques
1er janvier Jour de l'An Ganjitsu
2e lundi de janvier Jour de l'accession à la majorité Seijin no Hi déplaçable depuis 2000,
15 janvier auparavant
11 février Anniversaire de la fondation de l'État Kenkoku Kinen no Hi
20 ou 21 mars Jour de l'équinoxe de printemps Shunbun no Hi déplaçable selon l'Observatoire
29 avril Journée verte Midori no Hi
3 mai Commémoration de la constitution Kempô Kinenbi
4 mai Repos national Kokumin no Kyûjitsu
5 mai Jour des enfants Kodomo no Hi
3e lundi de juillet Jour de la mer Umi no Hi déplaçable depuis 2003,
20 juillet auparavant
3e lundi de septembre Jour des personnes âgées Keirô no Hi déplaçable depuis 2003,
15 septembre auparavant
22 ou 23 septembre Jour de l'équinoxe d'automne Shûbun no Hi déplaçable selon l'Observatoire
2e lundi d'octobre Jour de l'éducation physique Taiiku no Hi déplaçable depuis 2000,
10 octobre auparavant
3 novembre Jour de la culture Bunka no Hi
23 novembre Fête du travail Kinrô Kansha no Hi
23 décembre Anniversaire de l'empereur Tennô Tanjôbi

Voir aussi : fêtes et jours fériés japonais

Divers sujets

Liens externes

Sites officiels en anglais


Ambassades du Japon dans les (principaux) pays francophones

Divers



Pays du monde  |  Asie


60px Cet article a été défini comme article de qualité faisant honneur à l'encyclopédie Wikipédia libre, universelle et gratuite. Pour toute information complémentaire, consulter sa page de discussion et dans la liste des articles de qualité.




Portail Japon et culture japonaise - Accédez d'un seul coup d’œil à toute la série des articles de Wikipédia concernant le Japon et sa culture.




This site support the Wikimedia Foundation. This Article originally from Wikipedia. All text is available under the terms of the GNU Free Documentation License Page HistoryOriginal ArticleWikipedia