Page d'accueil rinnovamento.it en page d'accueil
Liste Articles: [0-A] [A-C] [C-F] [F-J] [J-M] [M-P] [P-S] [S-Z] | Liste Catégories | Une page au hasard | Pages liées

L'Odyssée


140px
Cet article fait partie de la série
Littérature
Littérature francophone

Écrivains - Livres

Histoire littéraire

Antiquité - Moyen Âge
XVIe s. - XVIIe s.
XVIIIe s. - XIXe s.
XXe s. - XXIe s.

Formes littéraires

BD - Conte - Jeunesse
Nouvelle - Théâtre
Poésie - Roman

Genres littéraires

Biographie - Fantastique
Roman noir
Roman policier
Science-fiction

Voir aussi

Courants littéraires
Prix littéraires
Écriture

Litt. non francophone

anglaise - arabe
brésilienne - chinoise
en espéranto - espagnole
états-unienne - finlandaise
germanique - grecque
hongroise - indienne
irlandaise - italienne
japonaise - latine
portugaise - russe
suédoise - vietnamienne

Méta

Le projet littérature
Portail Littérature


L'Odyssée est une épopée attribuée à Homère, comptant 12 109 hexamètres dactyliques, répartis en 24 chants. On pense qu'elle a été écrite après l'Iliade, vers la fin du VIIIe siècle av. J.-C..

Résumé du récit

Elle relate la chute de Troie et le retour d'Ulysse, roi d'Ithaque, après la guerre éponyme, sujet de L'Iliade. Le titre Odyssée (en grec Ὀδυσσεία Odusseía) est formé sur le nom grec d'Ulysse (Ὀδυσσεύς Odusseús). Le sujet est résumé dans la première strophe du poème :

ἄνδρα μοι ἔννεπε, μοῦσα, πολύτροπον, ὃς μάλα πολλὰ
πλάγχθη, ἐπεὶ Τροΐης ἱερὸν πτολίεθρον ἔπερσεν
πολλῶν δ' ἀνθρώπων ἴδεν ἄστεα καὶ νόον ἔγνω,
πολλὰ δ' ὅ γ' ἐν πόντῳ πάθεν ἄλγεα ὃν κατὰ θυμόν,
ἀρνύμενος ἥν τε ψυχὴν καὶ νόστον ἑταίρων.
(« Ô Muse, conte-moi l'aventure de l'Inventif :
celui qui pilla Troie, qui pendant des années erra,
voyant beaucoup de villes, découvrant beaucoup d'usages,
souffrant beaucoup d'angoisses dans son âme sur la mer
pour défendre sa vie et le retour de ses marins. »)

Le contrôle thématique rigide du poème et sa disposition témoignent de ses origines par tradition orale. Il peut être aisément divisé en trois parties (ce qui laisse supposer qu'il s'agit de la réunion de trois poèmes primitifs) :

Détails du récit

image:Panneau_attention_20.png   Important : Dévoile tout ou partie de l'intrigue du récit !

Chant I

L'histoire commence alors qu'Ulysse est retenu captif sur l'île de la nymphe Calypso et incapable de rentrer chez lui retrouver sa femme Pénélope. Tous les dieux lui sont favorables, sauf Poséidon qui lui en veut pour avoir rendu aveugle son fils Polyphème (épisode narré dans le chant IX). Alors que Poséidon est parti festoyer en Éthiopie, les autres se rassemblent et Athéna demande à Zeus de permettre à Ulysse de rentrer. Zeus y consent et envoie Hermès demander à Calypso de libérer Ulysse.

Athéna se rend à l'île d'Ithaque pour conseiller Télémaque, le fils d'Ulysse, d'assembler les Achéens pour dénoncer les prétendants de Pénélope, puis de partir vers Pylos et Sparte prendre des nouvelles sur le retour de son père.

Chant II

Le deuxième jour, Télémaque tente vainement de faire appel à la conscience des prétendants qui refusent avec mépris. Télémaque emprunte un navire et, accompagné d'Athéna, il se rend de nuit à Pylos.

Chant III

À Pylos, ils sont accueillis le jour suivant par Nestor qui n'a aucune nouvelle d'Ulysse. Sur demande de Télémaque, Nestor décrit la mort d'Agamemnon.

Chant IV

Télémaque part le lendemain en char vers Sparte où il est reçu par Ménélas et Hélène. Le sixième jour, Ménélas décrit son retour de Troie et annonce que Protée, le « vieil homme de la mer », lui a dit qu'Ulysse vit encore en captivité sur une île. Il invite Télémaque à rester quelques jours, offre qu'il refuse, même s'il s'avère qu'il restera encore plus longtemps à Sparte. Pendant ce temps à Ithaque, les prétendants apprennent que Télémaque est parti à la recherche de son père et décident de lui tendre un piège.

Chant V

Le septième jour, de retour sur l'Olympe, Athéna réitère sa demande de libérer Ulysse et on envoie Hermès présenter le message à Calypso. Zeus annonce qu'Ulysse rejoindra les Phéaciens après 20 jours de navigation et que ceux-ci le conduiront à Ithaque.

Ulysse se construit un radeau avec lequel il partira le douzième jour. Après avoir navigué 18 jours, il aperçoit Corcyre. Cependant, Poséidon élève une tempête contre lui et il ne peut accoster que le 32e jour.

Chant VI

Le lendemain, selon un arrangement d'Athéna, Ulysse fait la connaissance de Nausicaa, la fille d'Alcinoos, le roi phéacien. Ulysse adresse un long discours à Nausicaa et celle-ci accepte de l'aider.

Chant VII

Avec l'aide d'Athéna, on le reçoit au palais. Alcinoos accepte de l'aider, Ulysse décrit son arrivée en Phéacie, sans découvrir son identité.

Chant VIII

Le lendemain, Alcinoos invite Ulysse à un banquet en son honneur. Un aède chante la querelle d'Ulysse et d'Achille, et Ulysse est pris de larmes à ce souvenir. Pour changer les idées de son hôte, Alcinoos ordonne des jeux impromptus. Puis l'aède reprend ses chants, parmi lesquels le récit du cheval de Troie. Ulysse se trahit alors, et on lui demande de raconter son périple.

Chant IX

(Début du récit d'Ulysse)

Il fait alors le récit du voyage de deux ans, entre la chute de Troie et sa captivité sur l'île de Calypso. Il relate le départ avec une flotte de douze navires quand les vents les poussèrent vers la cité des Cicones, Ismare. Ils prirent la ville par surprise et la mirent à sac. Peu empressés de repartir le même soir, ils furent attaqués par les Cicones qui étaient allés chercher de l'aide chez les voisins et durent s'enfuir à la hâte. De là, les vents les soufflèrent chez les Lotophages, probablement dans une partie inconnue du monde. Ce peuple d'une grande hospitalité les accueillit et leur offrit leur nourriture : le lotus. Quiconque mangeait de ce fruit ne désirait plus repartir et Ulysse dut ramener de force quelques membres de sa flotte. Ils naviguèrent vers l'île des Cyclopes, où ils durent s'échapper du piège du cyclope Polyphème, suscitant alors le courroux de Poséidon.

Chant X

(Suite du récit d'Ulysse)

Les compagnons partirent pour l'île d'Éole qui tenta de les aider à rentrer, puis vers Télépyle, la cité des Lestrygons cannibales. Ulysse ne put s'enfuir qu'avec un navire vers l'île de Circé, où ils restèrent un an. Cette enchanteresse ouvrit ses portes à un petit groupe dirigé par Euryloque qui, méfiant, fut le seul à rester dehors. Les hommes qui entrèrent furent transformés en porcs lors du repas et Euryloque repartit vers le navire. Ulysse courut sauver ses compagnons, rencontrant en chemin Hermès qui lui porta conseil. La magicienne, éprise d'Ulysse, décida de lui rendre ses hommes dans leurs formes humaines et les invita à profiter de son hospitalité.

Après un an, Ulysse décida de repartir. Circé les invita à visiter l'Hadès pour que le fantôme de Tirésias leur indique le chemin du retour.

Chant XI

(Suite du récit d'Ulysse)

Arrivé en pays cimmérien, Ulysse procéda au sacrifice, comme indiqué par Circé. Tirésias arriva, et Ulysse apprit qu'ils ne devaient pas toucher au bétail d'Hélios, le dieu du Soleil, s'ils voulaient rentrer chez eux. Il put aussi parler au fantôme de sa mère qui lui annonça que Pénélope l'attendait toujours fidèlement. Enfin, il vit ses anciens compagnons, dont Achille, qui lui fit part de son regret de la vie, et les damnés du Tartare.

Chant XII

(Fin du récit d'Ulysse)

Ils retournèrent voir Circé, puis repartirent en mer, évitèrent les Sirènes, Charybde et Scylla malgré la perte de quelques membres de l'équipage. Une fois sur l'île de Trinacrie, affamés et ne pouvant repartir à cause de la tempête, ils dévorèrent les troupeaux d'Hélios qui les vit du haut de son char. Seul Ulysse, qui n'avait pas mangé de bétail, échappa au châtiment de Zeus qui fit chavirer le navire avec tous ses hommes. Ulysse, flottant sur un radeau pendant dix jours, parvint à l'île de Calypso où il passa les huit années suivantes.

Chant XIII

Le jour suivant, le trente-cinquième, les Phéaciens lui offrent un navire, un équipage et des présents. Le soir, après un banquet, Ulysse quitte ce peuple pour rentrer chez lui.

Le lendemain, il atteint sa patrie. Athéna, d'abord déguisée en jeune berger, l'accueille. Elle l'informe des manigances des prétendants de Pénélope et le déguise en vieillard afin qu'il puisse voir ce qui se passe chez lui. Il part ensuite retrouver son loyal porcher, Eumée.

Chant XIV

Ulysse, déguisé en mendiant, est accueilli par Eumée qui lui offre l'hospitalité. Ce dernier refuse de croire qu'Ulysse est encore en vie, malgré les affirmations du mendiant.

Chant XV

Pendant ce temps, Athéna part chercher Télémaque à Lacédémone où il demeurait depuis un mois. Elle lui conseille de rentrer dans son pays et d'aller chez Eumée. Suivant son conseil, il échappe à une embuscade et arrive deux jours plus tard chez le porcher.

Chant XVI

Le trente-neuvième jour, il rencontre donc son père que personne n'a encore reconnu sous le déguisement. Après avoir écouté Eumée, Télémaque lui demande d'aller voir Pénélope pour la prévenir de son retour. Une fois que le serviteur est parti, Athéna révèle l'identité d'Ulysse à son fils et les deux hommes montent un complot pour se débarrasser des cupides prétendants. Le soir, Eumée revient à sa cabane où Ulysse a repris son déguisement.

Chant XVII

Le jour suivant, Télémaque part pour la ville sa mère le reçoit à bras ouvert. Sans lui dire que son père est revenu, il informe Pénélope sur la nymphe Calypso qui le retenait sur son île. Dans l'après-midi, Ulysse et Eumée atteignent la ville et Ulysse se fait passer pour un mendiant. Le vieux chien d'Ulysse, Argos, meurt en reconnaissant son maître. Après quelques conflits mineurs où les prétendants insultent le mendiant, Ulysse retrouve Télémaque.

Chant XVIII

Iros, mendiant attitré d'Ithaque, insulte Ulysse déguisé en mendiant. Une bagarre éclate, dont Ulysse sort vainqueur. Guidée par Athéna, Pénélope se montre aux prétendants, et donc également à Ulysse. Les insultes à l'égard d'Ulysse continuent, mais le banquet s'achève dans un calme relatif.

Chant XIX

Ulysse et Télémaque s'emparent des armes aux murs du palais et les placent en lieu sûr. Ulysse parle ensuite à Pénélope sans que celle-ci ne le reconnaisse. Elle lui explique qu'elle ne croit pas qu'il est soit mort et qu'elle ne désire pas se remarier. Aussi a-t-elle repoussé les prétendants en insistant pour terminer d'abord de tisser un linceul pour son mari et en défaisant chaque nuit le travail qu'elle a accompli durant le jour. Pénélope ordonne alors à la nourrice Euryclée de nettoyer les pieds de son invité. Reconnaissant une cicatrice, la nourrice comprend qu'il s'agit de son roi, mais elle promet de garder son secret.

Pénélope annonce ensuite à son invité qu'elle consentira à épouser la première personne qui soit capable de bander l'arc de son époux et d'envoyer une flèche traverser douze haches alignées, comme le faisant Ulysse.

Chant XX

Le 41e jour, à l'occasion de la fête d'Apollon, le banquet commence. Ulysse subit de nouveau des insultes et des moqueries. Pendant le repas, les prétendants sont saisis d'un trouble. Théoclymène prophétise soudain leur fin funeste, et quitte l'assemblée sur les moqueries.

Chant XXI

Pénélope fait préparer les armes et avise ses prétendants de sa décision. Toutefois, aucun d'eux ne peut même bander l'arc d'Ulysse. Celui-ci fait signe à deux de ses serviteurs qui l'avaient reconnu de fermer les portes. Ulysse bande l'arc sans problème et réussit l'épreuve. Télémaque, en armes, rejoint son père.

Chant XXII

Ulysse abat Antinoos avant de se faire reconnaître, puis il se met à massacrer les prétendants les uns après les autres avec l'aide de Télémaque. Athéna apparaît et influence la bataille. Ulysse fait ensuite pendre les servantes complices des prétendants et purifie son palais au soufre.

Chant XXIII

Le soir, Ulysse rejoint Pénélope, qui doute encore. Ulysse s'accorde avec Télémaque de retarder la nouvelle de la mort des prétendants. Au moment de se coucher, Pénélope met son mari à l'épreuve. Celui-ci réussit, et Pénélope tombe dans ses bras. Ils se racontent leurs souffrances durant toutes ces années.

Chant XXIV

Hermès conduit aux Enfers les âmes des prétendants, les autres âmes discutent entre elles de la nouvelle. De son côté, Ulysse retrouve Laërte, son vieux père, et s'en fait reconnaître. Comme la nouvelle s'est enfin répandue dans la ville, les familles des prétendants, menées par le père d'Antinoos, tentent de venger leurs morts. Athéna s'interpose alors et ordonne la paix entre les deux camps.

Œuvres dérivées

L'Odyssée a inspiré de nombreuses œuvres, dans des domaines très divers :

Bibliographie

Voir aussi

Liens externes


Les citations de L'Odyssée sont issues de la traduction de Philippe Jaccottet, Club français du livre, 1955.




This site support the Wikimedia Foundation. This Article originally from Wikipedia. All text is available under the terms of the GNU Free Documentation License Page HistoryOriginal ArticleWikipedia