Page d'accueil rinnovamento.it en page d'accueil
Liste Articles: [0-A] [A-C] [C-F] [F-J] [J-M] [M-P] [P-S] [S-Z] | Liste Catégories | Une page au hasard | Pages liées

Sierra Leone


La Sierra Leone est un État d'Afrique, situé entre la Guinée (au nord) et le Liberia (au sud-est). Il est bordé au sud-ouest par l'Océan Atlantique.

République de Sierra Leone
image:Sierra_leone_flag_medium.png Image:SieraLeoneCoatOfArm.gif
(Détails) (Agrandissement)
Devise nationale : Unité - Liberté - Justice
image:Emplacement_Sierra_Leone.png
Langue officielle Anglais
Capitale Freetown
Président Ahmad Tejan Kabbah
Superficie
 - Totale
 - % eau
Classé 116e


71 740 km²
0,2%

Population


 - Totale (Année)
 - Densité

Classé 102e


5 426 618 habitants
76 hab./km²

Indépendance 27 avril 1961
Monnaie Leone
Fuseau horaire UTC +/-X
Hymne national High We Exalt Thee, Realm of the Free
Domaine Internet .SL
Indicatif téléphonique 232
Image:Carte_Sierra_Leone.gif


Sommaire

Histoire

Le 27 avril 1961, le pays obtient son indépendance. Mais à cause de luttes entre ethnies, le pays connaît une grande instabilité politique.

Le frère de Milton Margai, Albert Margai, le remplace comme Premier ministre en 1964.

En 1967, Siaka Stevens, chef du parti All People's Congress (APC), devient président en remportant des élections contestées.

Le 19 avril 1971, Siaka Stevens instaure un régime de parti unique. Il commence alors à tenter d'assainir la vie politique, en luttant contre la corruption par exemple. Mais il abandonne vite cette voie pour exploiter les mines de diamants au nord du pays.

Le 28 mai 1975, avec 14 autres pays, la Sierra Leone fonde la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest.

Siaka Stevens laisse sa place au commandant en chef des armées, Joseph Saidu Momoh, en novembre 1985. Il est officiellement élu président en janvier 1986.

En novembre 1987, Joseph Saidu Momoh décrète « l'état d'urgence économique ». Des mesures draconiennes d'austérité sont prises. Mais l'exploitation des mines de diamants continue toujours de rapporter beaucoup d'argent aux principaux chefs du régime.

La guerre civile

La Guerre civile de la Sierra Leone se déroula de mars 1991 au 18 janvier 2002. Cette guerre avait pour principal but le contrôle des zones diamantifères.

Il causa la mort de 100 000 à 200 000 personnes et le déplacement de plus de 2 millions de personnes (ce qui représente le tiers de la population de l'époque). De nombreuses mutilations eurent également lieu, ainsi que l'emploi massif d'enfants soldats.

Article détaillé : La Guerre civile de Sierra Leone

Depuis la fin de la guerre civile

Le 14 mai, le président sortant, Ahmad Tejan Kabbah, est réélu avec 70,6% des voix.

Le pays est actuellement en paix. Les différentes mesures prisent par l'ONU sont progressivement réduites, voir supprimées, comme la levée de l'embargo sur les exportations de diamants du sang. La diminutions des effectifs de la MINUSUSIL, les casques bleus, est également effectuée. Après un pique de 17 500 hommes en mars 2001, les effectifs sont dessendus à 13 000 en juin 2003 et à 5 000 en octobre 2004.

Cependant, pour des raisons économiques, de nombreux enfants travaillent toujours dans les mines de diamants, qui sont très dangereuses. La propagation du SIDA chez eux est également très importante, 16 000 de moins de 15 ans sont séropositifs.

Article détaillé : Histoire de la Sierra Leone

Géographie

Démographie

Évolution de la démographie entre 1961 et 2002 (chiffre de la FAO, 2004). Population en milliers d'habitants.
Agrandir
Évolution de la démographie entre 1961 et 2002 (chiffre de la FAO, 2004). Population en milliers d'habitants.


Provinces

La Sierra Leone est divisée en 4 provinces :

Article détaillé : Géographie de la Sierra Leone

Économie

Article détaillé : Économie de la Sierra Leone

Culture


Fêtes et jours fériés
Date Nom français Nom local Remarques


Article détaillé : Culture de la Sierra Leone

Liens externes


Pays du monde  |  continent



This site support the Wikimedia Foundation. This Article originally from Wikipedia. All text is available under the terms of the GNU Free Documentation License Page HistoryOriginal ArticleWikipedia